Confusion mentale : Mieux gérer informations, imprévus et hypersensibilité

 

 

Le TDA/H peut être un avantage devant les situations d’urgence, car celles-ci peuvent avoir un effet “hyperfocalisant”. On dit que le TDA/H permet de se sentir à l’aise dans le chaos, là où tous les autres perdent les pédales. Cependant, ce n’est pas le cas de tout le monde. De plus, certains contextes peuvent poser problème dans la gestion du TDA/H, de la confusion mentale et des comportements que cela induit. Voici quelques situations que vous connaissez peut-être…

 

 

L’habitude de certaines situations de chaos crée la mise en place de réactions automatiques et de stratégies :

 

Vous êtes en retard à votre travail. Absorbé par le dernier article de votre blog préféré sur le TDA/H, vous n’avez pas vu l’heure passer et vous vous retrouvez à préparer vos affaires alors que vous devriez déjà être parti. Ce n’est pas la première fois que ça vous arrive, c’est même plus ou moins une habitude ! Et vous avez acquis depuis vos retards à l’école une certaine technique de préparation bien particulière… Gare à ceux qui se trouvent sur votre route ! Les vêtements fusent de toute part, les sacs volent jusque dans l’entrée, le casse-croûte s’est transformé en ballon et votre sac isotherme en panier de basket. Les couloirs de votre maison servent maintenant de parcours d’une course folle dans laquelle vous êtes le champion en titre toutes catégories. Virages et poignées de portes n’ont plus de secret pour vous ! Focalisé sur votre objectif, vous savez exactement quels gestes effectuer et dans quel ordre pour optimiser votre temps de préparation, pourvu que personne ne se mette en travers de votre chemin. Vous passez enfin la porte presque en volant, mais vous avez oublié vos clés et votre portable. Petit retour en arrière, visualisation des objets, “attrapage” express, dernière ligne droite en sprint (vous pensez très fort à Fort boyard) et but !

 

 

Les situations extrêmement stressantes provoquent une montée d’adrénaline qui est généralement chez vous assez inconstante, mais dont vous avez besoin pour faire monter la tâche à effectuer jusqu’à votre seuil d’attention. Lorsque l’urgence de la tâche est devenue assez grande pour attirer votre attention et vous motiver à agir, vous pouvez enfin prendre les choses en main. Quand chez la plupart des autres personnes ce serait la panique à bord, vous bénéficiez indéniablement d’un avantage et réussissez à agir grâce à votre hyperfocalisation provoquée par la dose d’adrénaline. Le même processus intervient dans votre travail, lorsque vous attendez le moment critique pour rendre un projet à temps ou vous épanouissez dans les moments de rushes de votre entreprise.

 

Cependant, peut-être connaissez-vous aussi des situations où vous n’arrivez plus à gérer toutes les informations qui vous parviennent. Pour diverses raisons, vous entrez dans une sorte de “surchauffe” qui vous bloque complètement. Voici quelques situations dans lesquelles vous pourriez avoir des difficultés, leur explication et quelques solutions.

 

 

Pourquoi certaines situations peuvent bloquer complètement votre cerveau

 

• Trop d’informations nouvelles qui se succèdent et peuvent inclure un changement de programme :

 

Imaginons que pendant votre course contre la montre de tout à l’heure, une personne se mette à côté de vous et vous pose tout un tas de questions sur divers sujets, ou vous demande de faire une certaine somme de choses, ou simplement d’y penser (votre fils, conjoint ou frère par exemple) :

 

“As-tu vu mon livre sur les dinosaures ? Pourquoi n’as-tu pas fini la tarte aux cerises ? Penses à poser la lettre à la poste, et prends le jeux vidéo pour la soirée chez Sophie qu’on a prévu ce soir ! Au fait, tu peux me rendre ma clé USB s’il te plaît ?”

 

Toutes ces informations à gérer, elles n’étaient pas prévues au programme bien ficelé que vous vous étiez imaginé !

 

trop de pensées, trop de bruit

 

Un des points faibles du cerveau TDA/H, c’est son manque de flexibilité. On peut ainsi avoir de la difficulté à démarrer ou à arrêter une activité en cours et passer à autre chose, ou à changer de programme. De plus, les situations de crise à répétition obligent à mettre en place certaines stratégies au fil du temps, pour contrer les failles du cerveau et éviter les catastrophes. Si quelque chose empêche la stratégie de se mettre en place, c’est la panique à bord.

 

Ce qui peut aider :

Différents exercices peuvent aider à travailler sur la flexibilité de son cerveau, comme la méditation, l’habitude de faire de courtes pauses régulièrement dans son travail ou les jeux d’esprit de type “brain train”.* Améliorer la flexibilité de votre cerveau vous rendra plus apte à gérer un imprévu dans votre emploi du temps.

 

 

• Les situations où trop de personnes parlent en même temps :

 

L’hypersensibilité est une des caractéristique du TDA/H. Elle peut être psychologique ou bien physique et peut être très difficile à gérer. Dans les cas d’hypersensibilité auditive, les sons peuvent paraître beaucoup plus forts et créer une douleur physique.

 

Si un groupe de personne se met à parler en même temps, dans un restaurant par exemple, un autre mécanisme peut aussi entrer en jeu. La difficulté du cerveau à gérer les informations et à les trier peut rendre difficile la concentration. Le cerveau n’arrive pas à faire le tri entre les informations pertinentes (l’anecdote avec la voisine de la meilleure amie qu’on écoute) et les non-pertinentes (les blagues et histoires drôles des copains autour, les serveurs qui passent à côté avec le champagne, etc.). Le cerveau finit donc par ne plus percevoir qu’un brouhaha de paroles et de gestes, et s’épuise. Si vous avez en plus une hypersensibilité auditive, l’ambiance peut donc vite devenir insupportable.

 

Ce qui peut aider :

Selon les situations, aller vous aérer un peu dehors ou mettre des bouchons d’oreille pas trop assourdissants peut être une solution. Sinon, évitez de faire vos soirées dans des endroits trop grands, qui résonnent trop ou avec trop de monde.

 

beaucoup de monde, bruit

 

 

• L’hypersensibilité et le manque d’estime, de confiance ou d’affirmation de soi :

 

Beaucoup de personnes atypiques ont des difficultés à adapter leur comportement en fonction des situations qu’ils vivent, de manière à rester dans une norme. Cela peut être dû à un manque d’estime ou de confiance en soi. Leurs échecs (souvent dus à leur trouble pour les personnes atteintes de TDA/H) ont fini par miner l’estime qu’ils avaient d’eux-même. Ils n’ont plus confiance. Le résultat est qu’il leur devient difficile de savoir comment s’affirmer, que ce soit face aux critiques ou dans n’importe quel groupe ou situation.

 

Cela peut aussi être dû au fait qu’elles ne voient pas le monde comme les autres (comme les hypersensibles ou les personnes à haut potentiel par exemple). Des comportements inadéquates ou maladroits peuvent ainsi apparaître pour compenser leurs différences, comme des réactions excessives ou impulsives.

 

Quand ces personnes sont confrontées à des situations stressantes, ou à des personnes agressives (dans leurs paroles par exemple), cela provoque une montée d’adrénaline puissante. Dans ces moments-là, les idées peuvent s’accélérer de manière chaotique (c’est l’hyperactivité mentale, mais poussée à l’extrême). La difficulté du cerveau à trier ce qui vient et son incapacité à choisir le comportement adéquate à la situation viennent bloquer sa réflexion (rappelez-vous que le TDA/H provoque entre autre un déficit dans les fonctions exécutives du cerveau). Dans cette situation, deux réactions peuvent apparaître. Soit la pression monte et la personne explose littéralement (elle se fâche tout rouge), soit elle se bloque, ne sachant pas comment réagir.

 

Ce qui peut aider :

Si vous avez ce problème, travailler sur l’estime et l’affirmation de soi est important pour mieux gérer ses comportements face aux situations diverses. (allez voir cet article sur l’affirmation de soi) Chaque personne a sa place dans ce monde et vous aussi, vous n’allez pas être rejeté par le reste du monde parce que vous êtes différent, la plupart des gens s’en moquent, voire sont intéressés positivement par ces différences. Mais il faut d’abord que vous vous acceptiez vous-même, dans votre ensemble. Si vous réussissez à ressentir cela, vous réussirez à affirmer votre existence, sans ressentir de colère, de peur ou de rejet vis à vis des autres.

 

La méditation est aussi un excellent moyen d’apprendre à gérer vos sentiments et à calmer votre esprit. Enfin, une respiration lente et profonde (en gonflant d’abord le ventre, puis le torse) aide à reprendre pied dans les situations extrêmes.

 

Et vous, quelles sont les situations qui vous bloquent complètement, et qu’elles sont celles où vous vous sentez comme un poisson dans l’eau ? Dites-le moi dans les commentaires (en bas de cette page). Si vous avez un retour d’expérience à faire, n’hésitez pas non plus à nous le partager ! ????

 

Prenez soin de vous !

 

 

*Des jeux et des clics pour la remédiation cognitive, de Claudine Wierzbicki, cairn.info

Processus cognitifs complexes : les fonctions exécutives, Cité des sciences et de l’industrie – Département Education

 

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
    4
    Partages
  • 4
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

1 commentaire sur “Confusion mentale : Mieux gérer informations, imprévus et hypersensibilité”

  1. Quelles sont les situations qui créent de la confusion mentale chez vous, et qu’elles sont celles où vous vous sentez comme un poisson dans l’eau ? Avez-vous vécu une expérience de ce type que vous voulez partager ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.