Le début de l'aventure

Une petite histoire et un défi…

 

Ce mois d’août 2015 était chaud. J’étais assise devant un bureau, mon compagnon était à mes côtés. En face de nous, le neurologue écoutait mes interrogations et posait quelques questions. Après une dizaine de minutes passées à discuter, le diagnostique tomba :

-Bon et bien c’est assez clair, vous avez un TDAH. Je peux vous prescrire…

-Euh attendez, c’est quoi un TDAH?

C’était la première fois que j’entendais ce mot. Après m’avoir expliqué vaguement ce qu’était un TDAH, le neurologue m’indiqua les différentes procédures envisageables et les médicaments existants, aucun spécialiste à aller voir ni aucun établissement précis… j’allais découvrir l’ampleur de la situation en France, quelques mois plus tard en arrivant sur Bordeaux. Il m’aura fallut un peu plus d’1 an pour réussir l’exploit de trouver une personne compétente pour m’aider, un coup de chance dû au désistement de dernière minute d’un autre patient! Combien de personnes n’ont jamais trouvé? Combien cherchent encore? Et combien sont allé voir, par ignorance ou par dépit, des professionnels qui, ne connaissant pas cette singulière différence cérébrale, les ont amené sur un tout autre chemin? Il existe très peu de professionnels spécialisés dans le domaine des troubles de l’attention et de l’hyperactivité, et dans certaines villes, cela fait cruellement défaut et de nombreuses personnes sont laissées dans l’ignorance ou seules face à leurs difficultés.

 

 

Aujourd’hui, j’ai beaucoup appris sur ce sujet très complexe. Il me reste encore beaucoup de choses à découvrir, mais j’aimerais pouvoir aider les personnes qui, comme moi il y a 2 ans, se retrouvent face à ce problème et cherchent des solutions à apporter à leur quotidien. Je reviendrais sur ce point plus tard, mais je vais d’abord vous expliquer pourquoi je peux vous aider à avancer.

Je suis née dans une famille de musiciens et d’artistes. Autant vous dire que côté normes sociales, ça ne se posait pas là! Nous avons toujours été vus comme une famille de martiens bizarres, qui font ou disent des choses que personne ne comprend, avec des horaires de travail étranges (« d’ailleurs finalement, c’est quoi votre vrai métier? C’est pas vraiment un travail ce que vous faites non?» Vous n’imaginez pas le nombre de fois où j’ai entendu cette phrase de la bouche de connaissances de mes parents, puis de mes connaissances bien plus tard 🙂 )

Au-delà de ça, je me suis toujours sentie comme étrangère à ce monde où tout le monde se juge les uns les autres (en croyant bien faire, bien sûre), ou tout ce qui ne rentre pas dans les cases doit être corrigé ou éliminé, où l’espoir et les idées trop ambitieuses sont vues comme folie…

 

 

Dès l’école primaire, mes raisonnements étaient souvent compris de travers à cause de mon écriture incompréhensible ou de ma difficulté à parler. J’étais d’une timidité maladive. Contrairement à mon frère (qui a été diagnostiqué assez tôt) je n’étais pas du genre remuante à l’école. Par contre j’étais complètement dans la lune et du coup très lente à faire les exercices! Tout au long de ma scolarité, les professeurs n’ont pas donné très cher de ma peau. « Elle ne fera jamais de longues études, elle est trop lente et pas adaptée à l’école »… Ces phrases n’étaient pas dites méchamment, mais elles ont énormément contribué à mes difficultés. Qu’elles soient scolaires (j’ai eu effectivement beaucoup de mal à suivre le schéma d’apprentissage qu’on essayait de m’inculquer), personnelles (le manque d’estime de soi développé au fil des échecs), ou professionnelles.

Et pourtant, on n’imagine pas les ressources dont peuvent faire preuve les personnes atypiques! J’avais des rêves, des aptitudes pour les atteindre, et une incapacité à vivre la vie qu’on attendait de moi. Alors je me suis accrochée. J’ai cherché tout ce qui pouvait se transformer en force et m’aider à avancer. Ma sensibilité, ma curiosité, mon imagination, ma capacité à me dépasser, tout cela m’a permis de voir et comprendre certains ressorts de mon fonctionnement et surtout, de comprendre la nécessité de toujours aller chercher plus loin. Aujourd’hui j’ai un bac+3, j’ai entre autre travaillé avec les animaux, fais du cinéma, travaillé dans et créé des associations, j’ai passé des centaines et des centaines d’heures à faire des recherches sur la psychologie, la sociologie, les médecines alternatives, les méthodes d’apprentissage, et tellement d’autres sujet passionnants! 🙂

 

 

Toutes ces informations et ma capacité à appliquer les bonnes méthodes ont transformé ma vie. Elles m’ont permis de réussir là où tout le monde pensait que j’échouerais. Donc je ne veux pas qu’elles ne soient utiles qu’à moi. Voici mon premier article sur ce blog. C’est ma réponse à ces questions : comment vous faire passer ce qui m’a été utile, comment aller encore plus loin dans mon apprentissage de ces troubles, des méthodes qui marchent pour nous, et vous aider toujours de la meilleure façon possible.

Et quelle est la meilleure façon de vous prouver ce que j’avance? Et bien c’est de me lancer aujourd’hui plusieurs défis! Des défis qui vont vous permettre de voir ma motivation à toujours m’améliorer, vous montrer quelques techniques qui fonctionnent, et peut-être vous motiver vous aussi à vous challenger avec moi! 🙂

 

Voici mon premier défi :

C’est un défi à long terme! Comme je vous l’ai déjà dit, je veux pouvoir aider ceux qui en ont besoin et qui ne trouvent personne d’assez spécialisé pour leur venir en aide dans leur quotidien. Je me donne donc 2 ans pour… devenir coach de vie spécialisé TDA/H ! (Tadaaah!)

  • il me faudra sûrement 1 an pour réunir les sous pour démarrer la 1ière formation…
  • et 1 an pour décrocher le diplôme qui me permettra de commencer à vous aider de manière professionnelle!

C’est un défi de taille, et 2 ans c’est plutôt court! Mais le jeu en vaut la chandelle et je suis sûre que vous allez m’aider, puisque le simple fait de répondre à vos questions et de faire des recherches sur ce sujet pour vous donner le meilleur de moi-même, va me faire avancer à pas de géant. 😉

 

Et voici mon deuxième défi :

Vous savez sûrement comme il peut être difficile de maintenir une habitude quand on a un TDAH. Garder le cap vers un but qu’on s’est fixé sans s’éparpiller, se rappeler de cette petite action à faire qui pouvait tant nous soulager, chaque jour, malgré les mille autres tâches de la journée, la fatigue et cette mélasse (ou ce brouhaha) continuels dans notre tête (ça vous rappelle quelque chose?)… 🙂

Les personnes avec un TDAH peuvent avoir de grandes difficultés à s’auto-discipliner (un article sera bientôt consacré à ce problème) et l’hyperactivité cérébrale peut aussi entraîner beaucoup de fatigue (notamment parce qu’on s’échine tout au long de notre journée à faire les 5 millions de choses qui nous sont passées par la tête, n’est-ce pas?! 😉 ) Certaines habitudes peuvent pourtant nous permettre de vivre beaucoup mieux.

Je vais donc mettre en place des habitudes, pour :

  • retrouver ma forme physique optimale, pour être en meilleure santé et pour mes entraînements d’arts martiaux : alimentation équilibrée, entraînements, etc. (et oui je fais aussi des arts martiaux, c’est excellent pour travailler sa capacité de concentration!)
  • trouver un rythme de travail efficace : grâce à des méthodes de productivité
  • assouplir et muscler mon esprit : attention, flexibilité, confiance en soi, etc.

Ce défi ne sera pas facile pour moi! Durant les prochains mois, je partagerai des articles et vidéos pour montrer mes avancées. Certaines habitudes seront plus difficiles à prendre. Ce sera l’occasion d’essayer différentes méthodes, de vous les expliquer et de voir ce qui marche, ou pas!

 

Bureau, Bureau À Domicile, Marketing En Ligne, Idée

 

Et vous savez ce qui serait encore mieux? C’est que nous fassions ce défi ensemble! À plusieurs c’est plus sympa, on peut s’entraider, se donner des trucs et astuces, se soutenir!

S’il vous plaît, dites-moi en commentaire si vous êtes d’accord pour relever le défi avec moi, en écrivant par exemple « C’est parti! » et les habitudes que vous allez tenter de mettre en place. Et dans six mois, nous verrons qui aura réussi à mettre le plus de bonnes habitudes en place! (Et peut-être même que le gagnant aura une surprise…) 😉

 

Bonne journée à tous et n’oubliez pas, qui veut voyager loin ménage sa monture! 😉

Si vous voulez en savoir un peu plus, rendez-vous sur la page À propos !

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
    17
    Partages
  • 17
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

4 commentaires sur “Une petite histoire et un défi…”

  1. Bravo Anne ! Je te suis, je t’encourage ! Attention quand même aux défis, c’est bien, mais pour moi un peu rigide ! Oui pour programmer des actions, oui pour aller vers le changement de vie … Beaucoup d’amour, de douceur, de respect de soi, aussi ! Chacun a des moments de faiblesse, de baisse de régime , les percevoir , les accepter, pour mieux les dépasser sont aussi un sacré défi, non ?

    1. Merci pour tes encouragements! 🙂 Oui c’est vrai programmer des défis peut paraître un peu rigide, surtout pour les “zappeurs”, mais c’est tellement galvanisant et enrichissant quel que soit le résultat, il ne faut pas trop se mettre la pression 🙂 Je suis d’accord avec toi c’est important d’accepter ses faiblesses, d’avancer avec et pas contre (car sinon elles nous mènent toujours par le bout du nez!), et toujours garder de la curiosité envers le monde et se qu’on ne connait pas, de la douceur et compassion envers soi et autrui, et la foi en nos capacités 😉 Sacrés défis en effet, mais qui nous font tellement évoluer!

  2. Hello !
    Belle initiative !
    J’espère que je vais pas zapper de regarder ce blog de temps en temps 🙂
    Pour ma part le défi consiste à réussir à tenir encore 2 ans pr finir mon Master en alternance et… Passer mon permis…
    Ahaha ça va être hyper dur mais bon on s’accroche !! Jsuis déjà très fière d’être allée jusque là 🙂

    Bonne chance à toi !!

    1. Merci Lola! 🙂
      Je te souhaite bon courage pour ton Master et ton permis, si tu sais où tu veux aller tu trouvera l’énergie pour relever ce défi! J’espère que ce blog pourra t’aider quand tu en auras besoin, n’hésites pas à me mettre en commentaires toutes les questions que tu te pose et à me donner des retours sur les articles ou vidéos (quand il y en aura). ;p Comme tu le vois je débute, donc la marge de progression est énorme (et c’est ça qui est passionnant)!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.