avoir mieux conscience de mon corps

Comment j’ai réussi à avoir mieux conscience de mon corps et de ma santé

 

 

Bonjour à tous 🙂 Aujourd’hui je participe à un échange entre blogs sur un sujet commun. Chaque blog écrit un article et le partage avec les autres blogs afin de faire découvrir à ses lecteurs de nouveau thèmes, et de nouvelles plumes.

 

Le thème d’aujourd’hui : Quel comportement ou habitude ai-je un jour changé, abandonné ou adopté pour prendre soin de moi et être acteur de ma santé?

 

L’organisatrice de cet événement est Andrée du blog Ma case à soins, qui a partagé l’ensemble des articles récoltés sur ce sujet dans un article que vous pouvez retrouver ici !

Et pour ceux qui veulent y avoir accès quand ils veulent, vous pouvez aussi télécharger le PDF 😉

 


 

Travailler trop, sans prendre conscience de ce que nous dit notre corps quand il fatigue, qu’on le maltraite, finit toujours par se retourner contre nous. Un jour ou l’autre, notre fatigue prend le dessus sur toutes les priorités de notre vie, et peut se transformer en burn-out. Ou bien après quelques années de maltraitance nous finissons par développer une maladie, un handicap pour un boulot, une dépression…

 

De plus en plus de journaux spécialisés en parlent, les spécialistes de la santé le savent depuis bien longtemps, mais cette idée parvient pourtant difficilement aux gens qui sont débordés et courent partout toute la journée, pour leur entreprise, pour leurs enfants, pour leurs projets… “Ils ont des obligations !” Et pour ça ils doivent faire taire leur corps et continuer, coûte que coûte ! D’autres personnes sont des passionnées, des acharnées du travail qui aiment l’ivresse que leur procurent leurs idées et leur réalisation dans des projets passionnants, et sont prêts à renoncer quelques temps à leur corps et leur santé pour ça ! Ce qui est sûr c’est que ces comportements et leurs conséquences détériorent beaucoup notre santé physique et mentale, notre énergie et notre volonté. Je l’ai vécu, je faisais partie de ces personnes.

 

Comment ai-je amélioré considérablement ma vie en prévenant les futures périodes de surmenage qui allaient sûrement se présenter à moi ? En acceptant un concept assez simple à comprendre mais pas toujours si facile à suivre, le respect de soi. Comment je l’ai appliqué ? Grâce à plusieurs outils, dont l’un d’eux est la méditation.

 

méditation, relaxation, bien-être, grenouille

 

 

1. Comment mes passions ont envahi mes pensées et mon corps

 

Chez les personnes hyperactives (comme moi), certaines périodes sont extrêmement propices à la créativité et au travail. Dans ces moments là l’énergie est telle qu’il est facile de travailler sans s’arrêter du matin au réveil jusqu’au soir assez tard, pendant des jours voire même plusieurs semaines dans certains cas ! Cela m’est arrivé souvent, mais je me souviens d’une fois en particulier où je voulais me lancer dans un projet de création d’entreprise avec un site internet, des vidéos, des cours et plein d’autres activités. Je me levais le matin entre 6h et 7h, je commençais à travailler sur mon ordinateur pendant mon petit déjeuner, et je ne décollais plus de mon travail de toute la journée à part pour faire les choses vitales comme me préparer à manger, jusqu’au soir assez tard, parfois au-delà de minuit… Je n’avais plus du tout conscience de mon corps ni du temps qui passait, j’avais même du mal à communiquer avec mon conjoint tellement je restais focalisée sur ma tâche qui me galvanisait ! Ça a duré plus de 2 semaines je crois.

 

 

2. Comment mon corps m’a dit “STOP !”

 

Mais cette énergie débordante finit forcément par se vider si on ne la recharge pas régulièrement… Après des jours et des jours de travail acharné, mon corps a finalement fini par me dire “stop”. J’étais si fatiguée que le simple fait de me lever de mon lit pour me faire à manger était un effort surhumain. Mon cerveau était vide ! Moi qui navigue toujours entre les dizaines de pensées que j’ai chaque minute de ma vie, cette fois, les seules choses qui parvenaient à mon cerveau étaient les émotions que me provoquaient les personnages des films que je regardais entre deux siestes, et le regret d’avoir encore une fois abusé de mon propre corps, de ne pas l’avoir respecté et d’en payer le prix. Joyeux tableau n’est-ce pas ?! 🙂

 

 

3. Comment la méditation m’a permis d’avoir mieux conscience de mon corps

 

Par la suite, j’ai mis en place une habitude très simple et qui n’est pas si contraignante car on peut la faire n’importe où et le temps qu’on veut, la méditation. C’est un exercice qui peut être assimilé à plusieurs domaines. La relaxation et le bien-être, la religion, la psychologie, etc. Il y a de nombreuses façons de méditer. Assis sur une chaise ou un coussin, chez soi, dans le bus, en marchant, en se concentrant sur un objet précis (physique ou mental), sur son corps et sa respiration, ou en observant juste ses pensées sans y rester attaché ni chercher à les repousser… on peut faire varier comme on veut les exercices. Le simple fait de prendre conscience de son état ne serait-ce qu’à un moment de la journée aide l’esprit à faire un retour sur soi plus régulièrement, et donc à être plus conscient du présent, de notre corps et de son état, de ce qui nous entoure… Cela permet un meilleur contrôle de soi, une plus grande capacité de concentration, et une plus grande sérénité.

 

 

4. Comment méditer

 

Mais ce que j’ai observé pendant la mise en place de cette habitude, c’est qu’il vaut mieux méditer quelques minutes tous les jours qu’une heure tous les quinze jours (et encore je suis gentille !) 😉 C’est la répétition de l’exercice qui réapprend à l’esprit à habiter plus le corps. Faire une pause de quelques minutes plusieurs fois dans la journée pour prendre conscience de soi et de ce qui nous entour peut-être une très bonne pratique. On peut aussi méditer le matin au réveil, le soir en rentrant du travail pour créer une coupure avec la journée et se détendre, ou bien lors d’une pause déjeuner ou dans les transports en commun par exemple. Libre à vous d’expérimenter ce qui vous convient le mieux. Et les effets sont vraiment incroyables car avec un peu de pratique, j’ai fini par vraiment voir mes progrès, pas au moment de la méditation mais dans mes activités au quotidien. Cet exercice m’a permis d’avoir mieux conscience de mon corps et de ma santé d’un point de vue plus général, et de revenir plus souvent, plus facilement et plus rapidement dans le présent quand je m’égare. Et je suis beaucoup plus sereine au quotidien ! 🙂

 

Et vous, avez-vous essayé la méditation ? Avez-vous réussi à vous tenir à votre engagement et pourquoi ? Répondez-moi dans les commentaires s’il vous plaît, je vous donnerai des astuces dans un prochain article 😉

Je reviendrai très prochainement sur les différentes techniques de méditation que vous pouvez utiliser et leur provenance car ici ce serait peut-être un peu long. D’ici là n’hésitez pas à me poser toutes vos questions pour que je puisse y répondre, et à partager cet article dans les réseaux sociaux pour m’aider à le référencer.

 

À très bientôt et bonne méditation ! 🙂

 

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
    3
    Partages
  • 3
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

3 commentaires sur “Comment j’ai réussi à avoir mieux conscience de mon corps et de ma santé”

  1. Ping : Comment méditer et en quoi ça peut vous aider | Le TDAH au quotidien

  2. La méditation est pour moi très puissante au moment de la pratiquer. C’est un moment de paix le plus souvent.
    J’ai abandonné celà depuis la rencontre de ma compagne il y a 6 mois…je n’arrive pas à m’isoler et à maintenir ces 5/10 min de calme conscient le matin.

    Par contre je n’arrive pas forcément à voir les effets positifs au quotidien pendant une période de pratique régulière. Je pense que vu mon niveau de tension interne, je devrais pratiquer la méditation de manière formelle et intégrer plein de moments de respiration en conscience + des moments de pleine conscience ! Et aussi pratiquer l’amour bienveillant et la gratitude !
    Que de choses à faire ! 🙂

    Julien du blog Inspirations Positives

    1. Merci Julien pour ce retour ! 🙂
      Oui il faut attendre un certain temps de pratique régulière avant de commencer à voir les effets sur notre manière de voir le monde qui nous entoure, de réfléchir et d’agir, mais il ne faut pas forcément rechercher ces effets, sinon on n’est plus dans l’instant présent et c’est celui-ci qui est important 🙂 Si tu arrives à pratiquer ne serait-ce que quelques minutes par jour, ça finira par venir ! Peut-être pourrais-tu en parler avec ta compagne, voire prévoir ensemble un moment ou tu peux être au calme ? Sinon, se détacher du résultat et ne pas se donner de temps fixe ou de forme fixe (assis en tailleur, dans un endroit précis avec tel ou tel rituel) aide à moins se mettre la pression et à commencer plus facilement. Il y a aussi des applications qui sonnent un gong à plusieurs moments de la journée, pour nous rappeler de revenir à l’instant présent. Personnellement ça m’a bien aidée au début, et on finit par se le rappeler tout seul au cours de la journée 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.