[Partie 2] Ma meilleure méthode pour reprendre sa vie en main, quand le TDA/H a encore frappé

 

Bonjour à vous, cher hyper motivé à reprendre sa vie en main ! 🙂

 

Cet article est la Partie 2 d’une série d’articles destinée à reprendre le contrôle de sa vie quand on n’arrive plus à gérer son quotidien. Quand rien ne va plus, ou, avec un peu d’expérience en la matière, quand on sent que ça va dégénérer d’ici peu de temps, mieux vaut agir tout de suite.

 


 

Pour ça, j’aimerais vous expliquer une méthode que j’ai apprise et expérimentée avec succès. Elle m’a sortie de l’impasse lorsque j’avais perdu pied, et m’évite régulièrement d’y retomber. Et surtout, elle est applicable à tout !

 

gérer son quotidienDans la Partie 1 de cette série d’articles, nous avons vu quelques principes auxquels vous avez normalement réfléchi (si vous avez bien suivi 🙂 ), et je vous ai donné un exercice que vous avez normalement fait… 🙂 Non non, je ne fais aucune remarque désobligeante, je ne me permettrais pas… 🙂 Si vous n’avez pas encore lu la Partie 1 de la série, vous êtes libre d’aller la lire maintenant ici ! Et si vous voulez aller le relire parce que vous ne vous souvenez plus de l’exercice, vous pouvez aussi y aller bien sûr ! 😉 Sinon, voyons tout de suite comment on va se servir de nos nouvelles résolutions pour mettre en place notre arme ultime pour reprendre sa vie en main.

 

arme ultime contre le tdah

 

 

Comment mettre en place une structure pour reprendre sa vie en main

 

Dans cet article, je ne vais pas beaucoup argumenter sur le pourquoi du comment des actions à mettre en place. Comme il y a beaucoup à dire et à faire, et que je sais que vous êtes pressé de tout savoir, je préfère aller à l’essentiel. Si vous avez lu la partie 1 ou une partie des autres articles du blog (ou mon bonus gratuit disponible sur toutes les pages 😉 ) vous connaissez déjà sûrement une bonne partie de mes arguments et j’en donnerai d’autres dans les articles suivants. Trêve de blabla, rentrons tout de suite dans le vif du sujet et voyons comment nous allons procéder.

 

1. Phase 1 : remettre le pied à l’étrier, ou faire quelque chose de constructif quand vous êtes à bout (au lieu de dire ou faire des choses que vous allez regretter ensuite)

 

Faites une liste ou un tableau. Dedans, écrivez :

  • Quelles sont vos difficultés
  • D’où pensez-vous qu’elles viennent
  • Qu’avez-vous déjà fait pour tenter d’améliorer les choses
  • Qu’est-ce qui a marché ou pas et pourquoi
  • Qu’est-ce que vous pouvez faire maintenant (écrivez au moins 5 actions, habitudes ou astuces, même si elles ont l’air bizarres, mauvaises ou infaisables. Cela vous donnera peut-être de nouvelles idées ou vous apportera une nouvelle perspective).

 

Si vous avez plusieurs difficultés, choisissez en une et une seule à gérer en premier lieu. Vouloir tout gérer en même temps ne vous amènera à rien. Vous allez vous éparpiller, vous épuiser et abandonner. Alors choisissez un but simple et à court terme à atteindre et tenez-vous à cela tant que vous n’avez pas un minimum de résultat.

 

liste, tableau, plan d'action spécial tdah

 

Choisissez maintenant une des astuces auxquelles vous avez pensé, et écrivez sur une feuille un plan d’action :

  • Comment allez-vous vous y prendre pour la mettre en place ?
  • À quels obstacles risquez-vous d’être confronté ?
  • Comment allez-vous les contourner (ou les sauter !) ?

 

2. Phase 2 : Agir et faire un retour sur ses actions

 

Commencez maintenant.

commencer maintenantPas demain, ni dans deux heures, la motivation sera retombée et vous ne ferez rien jusqu’à la prochaine claque qui vous fera réagir. Alors autant éviter la prochaine claque et s’y mettre maintenant ! (Au pire, si vous ne pouvez VRAIMENT pas maintenant, relisez l’article dès que vous pourrez… mais je ne vous le conseille pas.)

 

Chaque soir, faites un retour sur vos victoires du jour.

feedback, retour sur sa journée, réflexionPas sur vos échecs, inutile de se flageller pour rien, c’est trop démotivant ! En revanche, si quelque chose n’a pas fonctionné comme prévu, demandez-vous si vous pouvez faire autrement demain. Choisissez aussi un moment par semaine pour faire un retour sur ce que vous avez fait, vos avancées et vos échecs (et pourquoi ce sont des échecs), et faites un nouveau plan d’action pour la semaine suivante ! Petits pas par petits pas, petits buts par petits buts, reprenez le contrôle ! 😉

 

Notez tout !

prendre des notesSi vous suivez et appliquez les astuces de ce blog depuis quelques temps, vous avez peut-être déjà un agenda, un carnet où vous notez toutes vos idées, voir un mindmap de vos projets. Sinon, faites ce qu’il faut pour remédier à cela, vous en avez besoin et vous avez aussi besoin de les utiliser correctement, donc je vous mets ici les liens de deux articles qui vous expliquent tout : un premier article pour avoir enfin un système qui fonctionne, et un deuxième avec quelques astuces pour mieux gérer nos nombreuses activité et notre mémoire dysfonctionnelle. En notant vos actions concrètes dans votre agenda (que vous devriez regarder au moins une fois par jour, n’est-ce pas X) ) avec renfort d’alarmes ou autres astuces de votre choix pour vous en souvenir, vous agirez plus facilement. Profitez-en pour noter dans l’agenda le moment de votre retour hebdomadaire.

 

Entraînez-vous chaque jour.

Augmenter sa concentration grâce au sport

C’est un entraînement ! Tel un athlète, votre but est de vous améliorer toujours un peu plus ! Il y aura des jours avec et des jours sans (ou des semaines). Ce n’est pas grave, c’est même normal. Reprendre sa vie en main prend du temps, l’accepter vous aidera à tenir la longueur. Alors ne vous traitez pas de tous les noms quand il y a un raté, ayez un peu de compassion envers vous-même, c’est le métier qui rentre. 😉 L’important est de continuer à vous entraîner coûte que coûte, et de croire en vous (si si, vous pouvez croire en vous, vous avez des capacités que vous ne soupçonnez pas encore !). Faites-en un jeu et prenez du plaisir à trouver vos plans d’action, vos astuces, et à vous entraîner.

 

 

3. Un exemple concret de difficulté

 

TV le soir et TDA/H

 

Par exemple, si vous n’arrivez pas à gérer vos journées correctement, parce que vous vous levez trop tard, parce que vous vous couchez trop tard, parce que vous regardez la TV, parce que vous voulez savoir si Patrick va enfin embrasser Stéphanie dans votre série préférée (parce que quand même, il mérite d’être heureux lui aussi !) vous pouvez peut-être :

  • mettre une alarme (ou plusieurs) un peu avant l’heure du coucher, avec la musique des dents de la mer pour la dernière 😀 (c’est un exemple…)
  • Décider que quoi qu’il arrive vous ne regarderez qu’un seul épisode ce soir (même s’il est sur le point de l’embrasser à la fin de l’épisode !) et vous le répéter avec conviction avant d’allumer la TV. Et si vous êtes trop déchaîné après ça, vous avez peut-être un livre (papier) que vous aviez prévu de lire mais sur lequel vous n’avancez pas… ou bien un petit résumé de vos victoires de la journée à écrire dans votre beau carnet tout neuf par exemple… une idée comme ça 😉
  • Décider de ne plus regarder la TV le soir, et accrocher une grosse feuille à côté de l’écran pour vous en souvenir (et puis au fond, vous savez très bien qu’il va finir par l’embrasser, cette Stéphanie ! Ils vivront très heureux et auront beaucoup d’enfants. 🙂 )
  • Décider de ne plus regarder la TV du tout, Patrick et Stéphanie vous ont énervés. D’ailleurs vous pouvez couvrir cet écran de malheur avec un beau tissu, ou le mettre carrément au garage.
  • Boire une tisane qui détend pour vous préparer mentalement au coucher, allumer de l’encens ou écouter une musique douce, manger moins lourd le soir, etc.
  • Si vous avez d’autres idées, n’hésitez pas ! Et multipliez les astuces jusqu’à ce que ça fonctionne. Mais au fait, êtes-vous sûr que c’est bien à cause de la TV que vous vous couchez tard ? Reprenez vos notes, peut-être y a-t-il dedans un indice qui vous permettrait de changer de piste ! 😉

 

4. Créez-vous un dossier avec toutes vos idées, vos sources et vos plans d’actions

 

dossier tdahGardez vos notes pour plus tard, dans un dossier spécial TDA/H. Ainsi quand vous relirez vos notes, lors de la prochaine crise ou bien quand vous voudrez passer à l’étape suivante de votre plan d’action, vous pourrez voir vos avancées et savoir quoi faire.

 

Si vous n’avez plus d’idées et que votre difficulté est toujours là :

  • Continuez quand même, en cherchant de nouvelles idées auprès de personnes compétentes, ou concernées par le TDA/H (nous verrons pourquoi dans la prochaine partie de cette série)
  • Relisez cet article, vous avez peut-être raté une étape importante
  • Faites un tour sur ce blog (et sur d’autres !) pour voir si vous ne pourriez pas y trouver l’inspiration
  • Si vous n’y trouvez pas de réponse, posez-moi vos questions pour que je mette mon cerveau à votre service, à plusieurs on a plus d’idées 😉

 

 

Comment j’arrive à mieux gérer mon quotidien et à éviter les plus grosses catastrophes

 

Que vous dire ? D’abord, que je provoque des catastrophes, comme tout le monde. Par mon manque de concentration, mon hypersensibilité, mon impulsivité, … Mais je m’astreins à essayer de faire mes exercices de concentration, à suivre les étapes convenues quand je me prépare, à organiser mes activités toujours de la même manière, celle qui fonctionne le mieux pour moi. Et dans les périodes où j’arrive à faire un peu mieux tout ça, les catastrophes se font plus rares. Et quand elles arrivent, je réagis et fais les changements nécessaires beaucoup plus rapidement.

 

être persévérant pour réussir sa vie

 

Et je persévère, je persévère, je persévère ! Tel une mule cherchant à atteindre sa carotte coincée derrière le grillage, j’ai de la suite dans les idées et je n’hésiterai pas à sauter le grillage ! 😉

 

 

Accepter le fait qu’on n’y arrive plus seul et donc de se faire aider

 

Quand vous avez tout essayé mais que rien n’a fonctionné, il y a trois choses à savoir, et surtout à intégrer, pour se sortir de ce pétrin !

 

1. Première chose à intégrer : on est toujours plus fort à plusieurs

 

C’est difficile à accepter pour certains mais parfois on n’a tout simplement pas la bonne technique ou la connaissance qui pourrait changer les choses. En parler avec d’autres et trouver de nouvelles idées à plusieurs est une première étape. Le faire avec une personne dont c’est le métier et qui connaît vraiment bien le TDA/H est une deuxième étape, et c’est la plus importante. Il n’y a pas de honte au fait d’avoir un problème, tout le monde en a un qu’il n’arrive pas à résoudre. Votre avantage, c’est que vous pouvez y remédier parce que vos problèmes à vous, il y a des gens qui sont formés pour vous aider à les résoudre.

 

À plusieurs on est plus fort

 

2. Deuxième chose à intégrer : une astuce mal utilisée ne fonctionne souvent pas

 

Si on vous dit que quelque chose peut vous aider, que vous avez déjà essayé et que ça n’a pas fonctionné, posez-vous juste ces quelques questions avant de mettre cette astuce définitivement de côté :

  • Avez-vous vraiment appliqué la bonne méthode pour mettre en place cette astuce ?
  • Aviez-vous fermement pris la décision de la mettre en place et avez-vous fait tout ce qu’il fallait pour que ça marche ?
  • Aviez-vous pensé à tous les petits détails souvent omis mais qui auraient pu faire une différence entre échec et réussite ?
  • Vous étiez-vous renseigné ou aviez-vous appris comment vous y prendre pour mettre toutes les chances de votre côté ?
  • Et si la réponse est oui à chaque question, ne vaudrait-il pas le coup de retenter une dernière fois en faisant les quelques changements que vous pensiez inutiles, mais qu’on vous assure être important pour que ça marche ? Juste histoire d’être absolument sûr que cette astuce n’est pas pour vous ?

 

astuce mal utilisée

 

3. Troisième chose à intégrer : l’égo, il en faut un peu mais pas trop

 

(Gloire à ceux qui ont compris la référence du titre. Je donne un indice : il a une table ronde qui n’est pas très vernie, et le nom de la série montre bien que tout ça n’est pas très solide. 🙂 Mais revenons à nos moutons). Combien de fois j’ai éludé une astuce parce que je pensais qu’elle ne me conviendrait pas ou que je l’avais déjà plus ou moins essayée sans succès, je ne sais pas… le chiffre est trop grand. Et combien de fois j’ai finalement retenté le coup en changeant juste quelques détails d’après les conseils de quelqu’un d’autre, et réussi là où j’avais échoué auparavant ? Beaucoup trop pour que mon ego n’ait pas envie d’aller bouder dans son coin en y repensant ! 🙂

 

J’ai beaucoup travaillé sur cette fameuse question d’ego depuis quelques années. Et si je peux vous donner une dernière astuce, mettez votre ego de côté un instant et essayez de refaire les choses en écoutant les conseils d’une personne avisée, surtout si c’est son métier ou qu’elle a réussi malgré son TDA/H là où vous avez échoué. Quand une astuce n’a pas fonctionné, notez ce qui a posé problème (moments, lieux, circonstances, etc.). Et trouvez comment contourner ce petit détail qui a coincé. Et encore une fois si vous ne trouvez pas tout seul, il y a sûrement quelqu’un d’autre qui aura des idées. 😉

 

problème, analyse, solution

 

J’espère que vous avez apprécié cette partie plus concrète, et qu’elle vous a apporté des outils pour reprendre votre vie en main ! J’espère surtout que vous allez l’appliquer, maintenant que vous avez la structure, il ne reste qu’à trouver les astuces et stratagèmes que vous allez mettre en place. N’oubliez pas que c’est maintenant que vous êtes motivé qu’il faut agir, plus tard vous risquez trop de ne pas le faire du tout, comme on l’a vu tout à l’heure…

 

Dans la prochaine partie (que vous pouvez lire en cliquant sur le lien ici), on se concentrera plus particulièrement sur la question de la gestion du temps avec le cas des retards et des échéances. On verra notamment quel rapport le cerveau TDA/H entretient avec le temps, et comment hacker son fonctionnement pour arriver à ses fins !

 

Si vous avez aimé cette deuxième partie, n’hésitez-pas à mettre un pouce bleu et à partager l’article sur vos réseaux sociaux préférés, pour que d’autres puissent en profiter aussi. Vous êtes libre aussi de me dire en commentaire (en bas de cette page) si vous avez bloqué sur une étape de cette méthode, et pourquoi. Ce sera très intéressant et me permettra d’améliorer l’article (ou la méthode !). 🙂

 

Quant à moi, je vous souhaite une semaine pleine d’idées, de notes et d’action !

 

Anne Juguet TDAHPrenez soin de vous cher hyper, et à bientôt j’espère. 😉

Anne Juguet, Le TDAH au quotidien

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
    4
    Partages
  • 4
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.